La Grèce : Mystère, oubli et jugement

De Cinémancie
Version du 12 octobre 2012 à 14:39 par Dimitri Dimitriadès (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

 300  de Jack Snyder. A la bataille des Thermopyles (480 av. J.C.), Léonidas et ses 300 spartiates, en formation de tortue, encerclés par les 1000 armées de Xerxès.
300 de Jack Snyder. A la bataille des Thermopyles (480 av. J.C.), Léonidas et ses 300 spartiates, en formation de tortue, encerclés par les 1000 armées de Xerxès.


En principe, le site de la Cinémancie est consacré exclusivement au cinéma et à l’anthropologie. Toutefois, j’entends trop souvent des propos déplacés sur la Grèce et le peuple grec. Ces propos ne sont pas acceptables, je souhaite démontrer, que le monde a une mémoire courte, et le jugement rapide en se basant uniquement sur une vue ponctuelle et réductrice de l’état d’un pays. J’ajoute en fin de page des sites qui parlent du sujet.


Je commence, à titre d’hommage, par la lettre manuscrite du pharmacien de 77 ans, Dimitris Christoulas qui a mis fin à ses jours sur une pelouse de la place Syntagma, le 4 avril 2012.

* * *


La lettre manuscrite de Dimitris Christoulas

La lettre manuscrite de Dimitris Christoulas.



«Le gouvernement d’occupation de Tsolakoglou [1] a littéralement anéanti tous mes moyens de subsistance, qui consistaient en une retraite digne, pour laquelle j’ai cotisé pendant 35 ans, (sans aucune contribution de l'État). Mon âge, ne me permet plus d’entreprendre une action individuelle plus radicale (même si je n’exclus pas que si un grec prenait une kalachnikov je n’aurais pas été le deuxième à suivre), je ne trouve plus d’autre solution qu’une mort digne, ou sinon, faire les poubelles pour me nourrir. Je crois qu’un jour les jeunes sans avenir, prendront les armes et iront pendre les traîtres du peuple, sur la place Syntagma, comme l’ont fait en 1945 les Italiens pour Mussolini, sur la Piazzale Loreto, à Milan ».

(source : kathimerini.gr ; Greek Crisis)

* * *


Pensées à la Grèce


Le monde ose parler de notre mère la Grèce,
Avec des petits mots qui ont seulement,
Une petite valeur marchande éphémère.

Ils osent regarder le sommet,
La hauteur et l’infini de la profondeur,
Avec des petits yeux, et des regards étroits.

C’est la preuve que
Le monde a la mémoire courte,
Et le jugement facile et gratuit.

Ils oublient de qui ils parlent,
Ils oublient qu’ils parlent d’une civilisation multi-millènaire,
Qui trône encore, partout, dans les grandes cités.

La Grèce,
C’est la 4ème plus ancienne civilisation au monde,
Mais, la première en Europe.

Elle lui a même donné son nom,
Son écriture, sa science,
Sa politique, son intelligence.

Et, on ose lui parler avec une infériorité dédaigneuse,
Ils donnent des conseils,
A ceux qu’ils les ont inventés.

Si, chaque pays, avait donné,
Le quart d’une pensée aussi profonde que la Grèce a déjà donné,
La planète Mars serait déjà une station balnéaire.

Le monde oublie que la Grèce est constitué de 80 pourcent de montagne,
Et pourtant sur ces terres arides,
Les fleurs de l’intelligence ont parsemés le monde entier.

Le peuple grec a toujours vu venir,
Des quatre points cardinaux,
Des peuples aux regards étroits.

Parfois, ces envahisseurs, ont réussi à rester un moment,
Ils ont cru qu’ils allaient saisir,
Le grand mystère de ce peuple.

Aujourd’hui, aux envahisseurs extérieurs,
S’ajoutent des envahisseurs intérieurs, des collaborateurs,
Le parle-ment,
Les dé-putés.

Mais, le peuple grec est un peuple poète,
Il médite sur l’avenir de l’humanité,
Et c’est à travers des épreuves que naîtra la plus haute intelligence.

Le 6 mai 2012

Dimitri Dimitriadès



* * *

Liens vers des sites grecs en français

* * *


DEVENEZ CO-PRODUCTEUR - CATASTROIKA

CATASTROIKA cherche les conséquences de la liquidation totale de la Grèce.


CATASTROIKA - Le film


KHAOS, un film d’Ana Dumitrescu

( 2012 - 1h35 - Documentaire - date de sortie : 10/10/2012 ) )
« Il y a un grand danger que la colère du peuple se transforme dans un bain de sang terrible à la place d’une action politique. »
Panagiotis Grigoriou – historien et blogueur de guerre économique.


* * *

Notes et références

  1. Le général Georgios Tsolakoglou, signataire de l'armistice avec les forces allemandes, fut le premier chef de gouvernement grec sous l’Occupation, nommé par les nazis (30/04/1941-02/12/1942). Son nom en Grèce est synonyme de « collaborateur »


* * *



Haut de page



Introduction à la cinémancie



Liste des mots - Liste des films - Liste des réalisateurs